25 mars 2018

Le silence pour complice

Se taire Faire abstinence de paroles. Sceller les lèvres Empêcher l’envol des sons.   Se terrer Se confiner en son être. Se blottir contre le cœur qui bat. S’abandonner au bercement des émotions.   Se draper de silence Plonger dans ses eaux profondes. S’abreuver à sa source Se nourrir de sa puissance.   Se lover dans la chaleur de ses bras. Sentir l’éclosion, le jaillissement Laisser monter l’ébullition. Se multiplier les couleurs, les images.   Saisir la plume, prolongement de la main ... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 mars 2018

Le coeur du bonheur

Tandis que tombe la nuit, elle se tient devant la maison et regarde par la fenêtre.  Une douce lumière jaune éclaire la pièce de vie.  Une jolie nappe sur la table.  Un vase rempli de fleurs de saison. Une commode en pin.  Sur la cuisinière, une casserole laisse s’échapper de petits volutes qu’elle imagine au parfum d’une bonne soupe. Il n’y a personne. Pourtant tout indique la chaleur d’un foyer.  Elle se blottit dans ses propres bras.  Elle est là contemplative comme devant une toile. Elle se... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 mars 2018

Aux âmes errantes

Aux âmes errantes en quête d’un quai à la nuit tombante Echalas efflanqués, visages émaciés, regards égarés Ombres furtives perdues dans la brume naissante Fantômes qui n’effraient plus les enfants délurés.   Aux âmes errantes transparentes aux yeux du soleil levant Orphelins de toute dignité, ils n’ont plus d’identité Pestiférés des temps modernes, lépreux en guenilles Ames condamnées à l’oubli par les égoïstes civilisés.   Aux âmes errantes, épouvantails urbains dressés dans le vent Corbeaux endimanchés, ne vous... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 mars 2018

La prison des émotions.

D'abord, ce film brillant qui tapisse l'oeil, embue le regard. Et puis, une perle qui se forme juste sur le coin. Elle roule, déroule un collier de ses semblables. Elles deviennent ru et ensuite, ruisseau le long de la joue. Puissent-elles devenir rivière ou mieux encore torrent Mais l'heure n'est point encore venue. Déjà le corps se tétanise, étouffe le sanglot jusqu'à la douleur. Pourtant, un sourire s'esquisse sur cette bouche, L'heure du dégel a sonné pour ces lèvres pétrifiées. Bientôt, elles pourront s'ouvrir,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2018

L’Angelus.

    Il était l’ange élu, brillant au firmament. Il volait bien au-dessus de la meute de ses pairs dont il se jouait et qu’il narguait sans vergogne. Il prenait grand soin de son plumage dont la blancheur n’était à nulle autre comparable. Il était admiré de tous.  Il suscitait la convoitise, l’envie voire même la jalousie. Ils étaient nombreux à se prosterner à ses pieds, un regard de lui les aurait rendus heureux, les aurait fait exister. S’il aimait leurs compliments, se vautrait dans leurs éloges, il n’avait que... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mai 2017

Je tourne autour du pot

Je tourne au tour du pot. Pot de fer, pot de terre. Pot au lait. Potiron. Ils iront où mes potes ? Pot ? Potion magique. Allons, tu n'en as pas marre de tes digressions ? Tu tournes encore autour du pot. Oui, c'est vrai. Je vais essayer, je t'assure que j'e vais essayer. Oui, je le reconnais : je tourne autour du pot. Tellement que j'en ai le tournis. Depuis longtemps. Peut-être même depuis toujours. D'abord en décrivant des cercles parfaits, en me tenant à distance. Je ne le quitte pas des yeux dans ma farandole solitaire. Ensuite,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mai 2017

Maux dits

Elle dit les mots. Il ne les entend pas. Elle cueille des bouquets de mots. Il ne les sent pas. Elle pleure des mots. Il ne les voit pas. Elle joue des mots. Il ne veut pas jouer. Elle tait les mots. Il se mure dans le silence.   Les mots se muent en maux. Elle ne les dit pas. Les maux harassent son corps. Elle ne les sent pas. Les maux ont tu les émotions. Elle étouffe. Les maux ont tari la source des mots. Elle n'y renonce pas. Les maux figent les traits de son visage. Elle devient statue, prisonnière des mots que sa... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 avril 2017

Engouement

Engouement, pansement de l'âme Sursaut, la tête qui sort de l'eau Quelques instants ou simplement un instant Le corps qui s'agite, le coeur qui palpite La vie qui bat, s'ébat, se débat Des étoiles dans les yeux bleus de l'espoir Un sourire qui s'illumine dans le miroir Et puis, l'obscurité, la nuit noire Le corps se tord puis s'endort longtemps Le coeur se ferme, se recroqueville, se pétrifie Les étoiles s'éteignent dans les yeux gris du désespoir Une grimace brise le miroir Jusqu'au prochain engouement...
Posté par Pierrot de Lune à 12:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mars 2017

E.E.G.plat

Tout manque résolument de couleurs. Tout autour, du gris du plus clair au plus foncé. Fade, terne, banal.   Pas de chaleur non plus. Juste une humidité qui enveloppe tout, tire un voile brumeux d'une homogénéité consternante.   Le paysage est plat. A perte de vue. Plat et morose. Pas même une colline pour en distraire la monotonie.   Pas de vagues. Pas même une légère ondulation. Un tapis gris couleur de ciel.   Le silence aussi. Épais et lourd. C'est à peine si la circulation parvient à le fendre. Elle est... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2017

Le pèlerinage...

D'abord, une plaine à perte de vue. Sans relief. Sans habitation ni végétation. Une terre brûlée à perte de vue. Un silence troublant et lourd. Une longue silhouette courbée. Présence fantomatique. La tête est vide. Le coeur exsangue. Les yeux cernés. Le regard absent. Un ectoplasme. Un automate aux gestes lents et malhabiles. Les pas sont lourds et mal assurés. Il titube. Son équilibre est fragile. Ensuite, des montagnes. Une alternance de hauts sommets et de précipices. Toujours plus haut, toujours plus bas. Sans le frisson. Sans... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,