The Weather Channel Cloud angel yesterday over Royal Palm Beach, Florida. Thank you WPTV Newschannel 5 viewer in West Palm Beach Jodi G.

 

Il était l’ange élu, brillant au firmament. Il volait bien au-dessus de la meute de ses pairs dont il se jouait et qu’il narguait sans vergogne.

Il prenait grand soin de son plumage dont la blancheur n’était à nulle autre comparable.

Il était admiré de tous.  Il suscitait la convoitise, l’envie voire même la jalousie.

Ils étaient nombreux à se prosterner à ses pieds, un regard de lui les aurait rendus heureux, les aurait fait exister.

S’il aimait leurs compliments, se vautrait dans leurs éloges, il n’avait que faire de leur velléité d’affection. Il n’était pas âme à donner dans l’émotion qu’il qualifiait péjorativement de sensiblerie.

Pas question d’amour non plus.  Qu’était-ce que l’amour sinon un sentiment de dépendance et de soumission.

Ils les toisaient, ces mendiants, les gratifiait d’un regard dédaigneux où se lisait le mépris.

Après tout, il était l’ange élu et règnait en maître invincible.

 

Et puis, était survenu un vent mauvais qui avait vu s’envoler une plume, une seule mais sans conteste la plus belle.  C’étaient alors amorcées sa descente et sa déchéance.

Tous l’avaient vu tomber.

Ils avaient assisté, impuissants, à sa lente et longue chute car si certains avaient témoigné de la volonté de lui porter assistance, il les avait repoussés, invectivés.

Ils n’avaient que leurs yeux pour pleurer, leur bouche pour crier leur effroi, leur visage pour afficher le masque de la peur.

 

A midi, lorsqu’avait sonné le troisième coup de l’Angelus, tout était fini.

Il n’était plus qu’un amas de plumes gisant sur la terre tourmentée.

Il avait rejoint les ténèbres de l’enfer dans un cri glaçant.

Il n’était plus, désormais que l’ange déchu…