Engouement, pansement de l'âme

Sursaut, la tête qui sort de l'eau
Quelques instants ou simplement un instant
Le corps qui s'agite, le coeur qui palpite
La vie qui bat, s'ébat, se débat
Des étoiles dans les yeux bleus de l'espoir
Un sourire qui s'illumine dans le miroir

Et puis, l'obscurité, la nuit noire
Le corps se tord puis s'endort longtemps
Le coeur se ferme, se recroqueville, se pétrifie
Les étoiles s'éteignent dans les yeux gris du désespoir
Une grimace brise le miroir

Jusqu'au prochain engouement...