09 septembre 2018

Papillon noir.

Il y aura deux pilastres unies par une grille à l’usure du tempsIl y aura la longue allée de terre battue bordée de marronniersIl y aura le gazouillis des oiseaux dans le crépuscule naissantIl y aura la façade de la vieille bâtisse aux ocres moirés du soleil couchantIl y aura elle, le corps alangui sur le banc de bois, sous le chapeau de paille et son sourire lumineux invitation au bonheurIl y aura le papillon bleu posé sur la dentelle écrue de sa frêle épauleViendra la nuit sans lune aux allures d’éternité fendue par un ricanement... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 11:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 mars 2018

Aux âmes errantes

Aux âmes errantes en quête d’un quai à la nuit tombante Echalas efflanqués, visages émaciés, regards égarés Ombres furtives perdues dans la brume naissante Fantômes qui n’effraient plus les enfants délurés.   Aux âmes errantes transparentes aux yeux du soleil levant Orphelins de toute dignité, ils n’ont plus d’identité Pestiférés des temps modernes, lépreux en guenilles Ames condamnées à l’oubli par les égoïstes civilisés.   Aux âmes errantes, épouvantails urbains dressés dans le vent Corbeaux endimanchés, ne vous... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 juin 2017

Dans les coulisses de la lumière

Il se réveille en sursaut.  En sueur.  Sa chemise lui colle au corps.  Quelle heure est-il ? Il regarde autour de lui.  Il fait sombre.  Est-ce pour autant la nuit ? Il n’y a pas la moindre fenêtre, pas la moindre faille dans la muraille de cette tour humide qui suinte, ruisselle jusqu’au clapotis.  Il a froid.  Les membres gourds.  Le corps grelottant, il se replie sur lui.  S’enserre de ses bras en quête de la moindre chaleur qui pourrait lui apporter quelque réconfort.... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mai 2017

Maux dits

Elle dit les mots. Il ne les entend pas. Elle cueille des bouquets de mots. Il ne les sent pas. Elle pleure des mots. Il ne les voit pas. Elle joue des mots. Il ne veut pas jouer. Elle tait les mots. Il se mure dans le silence.   Les mots se muent en maux. Elle ne les dit pas. Les maux harassent son corps. Elle ne les sent pas. Les maux ont tu les émotions. Elle étouffe. Les maux ont tari la source des mots. Elle n'y renonce pas. Les maux figent les traits de son visage. Elle devient statue, prisonnière des mots que sa... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 mai 2017

L’absence

Qui est donc cette petite fille en tutu qui pose pour cette photo en noir et blanc légèrement jaunie ? Et ces adultes endimanchés debout le long d’un muret surplombant un cours d’eau ? Ils ont un air bien sévère ! Et ces messieurs moustachus, fiers et dignes dans leur costume de cérémonie ? Encore la petite fille, ses longs cheveux bruns, tirés par un serre-tête, reposent sur ses épaules et elle tient par la main une grande dame en tailleur, un chapeau légèrement incliné sur le sommet de la tête. Ici un... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 mars 2017

Ma frangine.

  Un visage arrondi. Deux yeux verts mais bien plus. Un regard couleur émotion et humeur. Il vous dit tout. Il joue sur toute la gamme du rire aux larmes, de la joie à la tristesse, de la colère à la sérénité. Tantôt espiègle, tantôt revolver. Il ne vous laisse pas de marbre. Ami ou ennemi, il ne vous mentira pas car il ne pratique ni l'hypocrisie ni le mensonge. Il peut en souffrir.  Deux fossettes ponctuent son sourire d'un air mutin ou coquin. Un rire profond, sincère, communicatif. Un éclat qui rompt le silence... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 mars 2017

Gabriel

Gabriel. Un prénom au goût de miel. Un visage rond cerclé de boucles anarchiques d'un roux doré et serti de deux émeraudes rêveuses.Ce n'est pas un ange même s'il en a l'air et le prénom. Mais l'air ne fait pas la chanson. Chanson du vent qui fait tourner les ailes du moulin en ruines. Orphelin depuis que Don Quichotte a disparu, coupé en deux par la cruauté des hommes qui se moquaient de lui, le traitaient de fou. Gabriel est là, contemplatif. Les deux émeraudes rêveuses se remplissent de larmes. Celles-ci ne couleront pas. Elles... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,