11 mars 2018

Aux âmes errantes

Aux âmes errantes en quête d’un quai à la nuit tombante Echalas efflanqués, visages émaciés, regards égarés Ombres furtives perdues dans la brume naissante Fantômes qui n’effraient plus les enfants délurés.   Aux âmes errantes transparentes aux yeux du soleil levant Orphelins de toute dignité, ils n’ont plus d’identité Pestiférés des temps modernes, lépreux en guenilles Ames condamnées à l’oubli par les égoïstes civilisés.   Aux âmes errantes, épouvantails urbains dressés dans le vent Corbeaux endimanchés, ne vous... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 mars 2018

L’Angelus.

    Il était l’ange élu, brillant au firmament. Il volait bien au-dessus de la meute de ses pairs dont il se jouait et qu’il narguait sans vergogne. Il prenait grand soin de son plumage dont la blancheur n’était à nulle autre comparable. Il était admiré de tous.  Il suscitait la convoitise, l’envie voire même la jalousie. Ils étaient nombreux à se prosterner à ses pieds, un regard de lui les aurait rendus heureux, les aurait fait exister. S’il aimait leurs compliments, se vautrait dans leurs éloges, il n’avait que... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 septembre 2017

Mathias et l'enchanteur

Isadora est une petite fille rêveuse et solitaire. Fille d’un marin pêcheur et d’une poissonnière qui fait les marchés, elle est souvent livrée à elle-même. Hormis les visites à son grand-père, elle passe tout son temps libre auprès de son amie et confidente : la mer. C’est l’hiver qu’elle préfère parce qu’elle ne doit pas la partager.  Et puis, il y a le vent qui lui raconte des histoires et l’eau qui danse rien que pour elle. A marée basse, elle se promène pieds nus dans le sable durci en quête de coquillages, autant de... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 avril 2017

Narcisse déchu...

Assis près de la fenêtre, il regarde dehors le printemps faire son nid.  Cela fait des jours voire même des semaines qu’il n’est pas sorti.  Il y a longtemps sans doute.  Quelle importance.  Le temps n’existe pas.  Le temps n’existe plus. Le monde extérieur est un cadre qu’il contemple de son fauteuil.  Quelle importance.  Le monde ne l’intéresse pas.  Ne l’intéresse plus. L’a-t-il d’ailleurs jamais intéressé ?Claquemuré dans cette pièce aux murs jaunis par tant de cigarettes fumées... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 15:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2017

L’homme de la manche.

Assis sur le trottoir, adossé à la façade, il fixe devant lui un point imaginaire.  Son regard bleu est vide, absent au va-et-vient des passants pressés qui ne le voient pas.  Son visage émacié est mangé par une barbe négligée.  Les yeux tapis au fond des orbites sont cernés de noir.  Le bonnet de laine rouille enfoncé jusqu’aux oreilles raconte les tourments de l’hiver et les journées passées dehors.  Serré dans un plaid élimé, il cherche un peu de chaleur.  Ses mitaines noires peinent à réchauffer ses... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2017

Le pèlerinage...

D'abord, une plaine à perte de vue. Sans relief. Sans habitation ni végétation. Une terre brûlée à perte de vue. Un silence troublant et lourd. Une longue silhouette courbée. Présence fantomatique. La tête est vide. Le coeur exsangue. Les yeux cernés. Le regard absent. Un ectoplasme. Un automate aux gestes lents et malhabiles. Les pas sont lourds et mal assurés. Il titube. Son équilibre est fragile. Ensuite, des montagnes. Une alternance de hauts sommets et de précipices. Toujours plus haut, toujours plus bas. Sans le frisson. Sans... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 mars 2017

L'appel du clocher...

Chevaux au galop, les nuages, emmenés par la danse endiablée du vent, défilent à vive allure. Et me voilà, chevauchant l'un d'entre eux, partie à la recherche de ce clocher lointain. Guidée par le chant des cloches, je m'enfonce dans le jour qui s'endort. Le vent fouette mes joues. Mes mains sont pétrifiées par la morsure de ce vent piquant de février. Ma respiration est haletante. Je ferme les yeux. Des larmes coulent sur mes joues.  Le son des cloches se rapproche. Dans l'obscurité, se dresse la haute silhouette d'une église.... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,