08 mai 2017

L’absence

Qui est donc cette petite fille en tutu qui pose pour cette photo en noir et blanc légèrement jaunie ? Et ces adultes endimanchés debout le long d’un muret surplombant un cours d’eau ? Ils ont un air bien sévère ! Et ces messieurs moustachus, fiers et dignes dans leur costume de cérémonie ? Encore la petite fille, ses longs cheveux bruns, tirés par un serre-tête, reposent sur ses épaules et elle tient par la main une grande dame en tailleur, un chapeau légèrement incliné sur le sommet de la tête. Ici un... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 mars 2017

Le pèlerinage...

D'abord, une plaine à perte de vue. Sans relief. Sans habitation ni végétation. Une terre brûlée à perte de vue. Un silence troublant et lourd. Une longue silhouette courbée. Présence fantomatique. La tête est vide. Le coeur exsangue. Les yeux cernés. Le regard absent. Un ectoplasme. Un automate aux gestes lents et malhabiles. Les pas sont lourds et mal assurés. Il titube. Son équilibre est fragile. Ensuite, des montagnes. Une alternance de hauts sommets et de précipices. Toujours plus haut, toujours plus bas. Sans le frisson. Sans... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 mars 2017

Les yeux vagues

Un jour d'octobre gris et venteux. La pluie a cessé. Je profite de cette accalmie et gagne la plage déserte. J'aime la mer à cette époque de l'année. J'enlève bottes et chaussettes pour goûter l'humidité du sable. Je me rapproche de la mer. Elle est houleuse. Miroir du ciel, elle est grise. Les vagues sont ourlées d'une large écume jaunâtre. Face à cette immensité agitée, je fixe les yeux sur l'horizon puis les pose doucement sur l'eau. Sensation de flottement. Ils se posent sur une vague et se laissent porter par elle,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 mars 2017

Evidence

Du bruit et du silence. De la pluie et du vent. De la peur et de l'insouciance. Le bruit de la mer qui frappe la falaise, se démène dans une gigue insensée. Le silence. Pas celui qui se fait pesant, angoissant. Mais celui qui se veut rassurant, enveloppant, quiétude plutôt qu’inquiétude, lumière plutôt qu’ obscurité, rêve plutôt que cauchemar. État second qui vous laisse des heures durant dans la contemplation. Invitation à la méditation. La pluie qui vide le ciel de sa tristesse. Nourrie de promesses. Le vent qui décoiffe les... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 mars 2017

L'appel du clocher...

Chevaux au galop, les nuages, emmenés par la danse endiablée du vent, défilent à vive allure. Et me voilà, chevauchant l'un d'entre eux, partie à la recherche de ce clocher lointain. Guidée par le chant des cloches, je m'enfonce dans le jour qui s'endort. Le vent fouette mes joues. Mes mains sont pétrifiées par la morsure de ce vent piquant de février. Ma respiration est haletante. Je ferme les yeux. Des larmes coulent sur mes joues.  Le son des cloches se rapproche. Dans l'obscurité, se dresse la haute silhouette d'une église.... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
05 mars 2017

Ma frangine.

  Un visage arrondi. Deux yeux verts mais bien plus. Un regard couleur émotion et humeur. Il vous dit tout. Il joue sur toute la gamme du rire aux larmes, de la joie à la tristesse, de la colère à la sérénité. Tantôt espiègle, tantôt revolver. Il ne vous laisse pas de marbre. Ami ou ennemi, il ne vous mentira pas car il ne pratique ni l'hypocrisie ni le mensonge. Il peut en souffrir.  Deux fossettes ponctuent son sourire d'un air mutin ou coquin. Un rire profond, sincère, communicatif. Un éclat qui rompt le silence... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 mars 2017

Gabriel

Gabriel. Un prénom au goût de miel. Un visage rond cerclé de boucles anarchiques d'un roux doré et serti de deux émeraudes rêveuses.Ce n'est pas un ange même s'il en a l'air et le prénom. Mais l'air ne fait pas la chanson. Chanson du vent qui fait tourner les ailes du moulin en ruines. Orphelin depuis que Don Quichotte a disparu, coupé en deux par la cruauté des hommes qui se moquaient de lui, le traitaient de fou. Gabriel est là, contemplatif. Les deux émeraudes rêveuses se remplissent de larmes. Celles-ci ne couleront pas. Elles... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 mars 2017

Auguste

  Salut, je m'appelle Auguste ! Ça vous fait rire ? Ça tombe bien parce que je suis un clown. Je ne suis pas très vieux. Pas très grand non plus.   Avec un prénom comme celui-là, il y avait deux possibilités pour moi : être empereur ou clown. Empereur ça rime avec grandeur, frimeur, malheur, horreur, stupeur,…Très peu pour moi. Donc, c'était dit : “Je serais clown”. Pour le meilleur et pour le rire.   En plus, avec mon physique et mon allure…C'était d'une évidence ! Un nez tout rond et rougeâtre sauf quand il fait... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,