09 septembre 2018

Papillon noir.

Il y aura deux pilastres unies par une grille à l’usure du tempsIl y aura la longue allée de terre battue bordée de marronniersIl y aura le gazouillis des oiseaux dans le crépuscule naissantIl y aura la façade de la vieille bâtisse aux ocres moirés du soleil couchantIl y aura elle, le corps alangui sur le banc de bois, sous le chapeau de paille et son sourire lumineux invitation au bonheurIl y aura le papillon bleu posé sur la dentelle écrue de sa frêle épauleViendra la nuit sans lune aux allures d’éternité fendue par un ricanement... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 11:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 mars 2018

Le silence pour complice

Se taire Faire abstinence de paroles. Sceller les lèvres Empêcher l’envol des sons.   Se terrer Se confiner en son être. Se blottir contre le cœur qui bat. S’abandonner au bercement des émotions.   Se draper de silence Plonger dans ses eaux profondes. S’abreuver à sa source Se nourrir de sa puissance.   Se lover dans la chaleur de ses bras. Sentir l’éclosion, le jaillissement Laisser monter l’ébullition. Se multiplier les couleurs, les images.   Saisir la plume, prolongement de la main ... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 septembre 2017

Mathias et l'enchanteur

Isadora est une petite fille rêveuse et solitaire. Fille d’un marin pêcheur et d’une poissonnière qui fait les marchés, elle est souvent livrée à elle-même. Hormis les visites à son grand-père, elle passe tout son temps libre auprès de son amie et confidente : la mer. C’est l’hiver qu’elle préfère parce qu’elle ne doit pas la partager.  Et puis, il y a le vent qui lui raconte des histoires et l’eau qui danse rien que pour elle. A marée basse, elle se promène pieds nus dans le sable durci en quête de coquillages, autant de... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 juin 2017

Dans les coulisses de la lumière

Il se réveille en sursaut.  En sueur.  Sa chemise lui colle au corps.  Quelle heure est-il ? Il regarde autour de lui.  Il fait sombre.  Est-ce pour autant la nuit ? Il n’y a pas la moindre fenêtre, pas la moindre faille dans la muraille de cette tour humide qui suinte, ruisselle jusqu’au clapotis.  Il a froid.  Les membres gourds.  Le corps grelottant, il se replie sur lui.  S’enserre de ses bras en quête de la moindre chaleur qui pourrait lui apporter quelque réconfort.... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 mai 2017

Augustine

Après avoir fait sa toilette, Augustine, demoiselle, s’en va en promenade.  Elle se faufile entre les brins herbes perlés de la rosée du matin.  Coquette, elle s’arrête pour se mirer dans l’une de ces gouttelettes miroir grossissant mais pas trop.  C’est qu’elle tient à sa ligne la coquine !  Elle reprend sa route et salue au passage, Gédéon, le criquet grognon en grande discussion avec Barnabé, le scarabée qui l’écoute bouche bée.  Si ce dernier lui décoche son plus beau sourire, la lame verte, plus... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 13:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mai 2017

L’absence

Qui est donc cette petite fille en tutu qui pose pour cette photo en noir et blanc légèrement jaunie ? Et ces adultes endimanchés debout le long d’un muret surplombant un cours d’eau ? Ils ont un air bien sévère ! Et ces messieurs moustachus, fiers et dignes dans leur costume de cérémonie ? Encore la petite fille, ses longs cheveux bruns, tirés par un serre-tête, reposent sur ses épaules et elle tient par la main une grande dame en tailleur, un chapeau légèrement incliné sur le sommet de la tête. Ici un... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 mai 2017

Le funambule du temps

Dans le vestibule, corps d’ébène et âme de porcelaine, règne la pendule. Funambule du temps. Elle sonne les heures trop courtes d’un bonheur qui se voudrait éternel, qui souhaiterait que les grins de sable qui s’écoulent durcissent, masse compacte, pour que durent, encore et encore, ces doux moments.  Elle égrène les minutes interminables de cette douleur qui n’en finit pas.  Qui semble vouloir durer toujours. Même les secondes s’entêtent et se jouent de notre impatience à recevoir cette nouvelle que nous attendons avec... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 07:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 avril 2017

L’homme de la manche.

Assis sur le trottoir, adossé à la façade, il fixe devant lui un point imaginaire.  Son regard bleu est vide, absent au va-et-vient des passants pressés qui ne le voient pas.  Son visage émacié est mangé par une barbe négligée.  Les yeux tapis au fond des orbites sont cernés de noir.  Le bonnet de laine rouille enfoncé jusqu’aux oreilles raconte les tourments de l’hiver et les journées passées dehors.  Serré dans un plaid élimé, il cherche un peu de chaleur.  Ses mitaines noires peinent à réchauffer ses... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mars 2017

E.E.G.plat

Tout manque résolument de couleurs. Tout autour, du gris du plus clair au plus foncé. Fade, terne, banal.   Pas de chaleur non plus. Juste une humidité qui enveloppe tout, tire un voile brumeux d'une homogénéité consternante.   Le paysage est plat. A perte de vue. Plat et morose. Pas même une colline pour en distraire la monotonie.   Pas de vagues. Pas même une légère ondulation. Un tapis gris couleur de ciel.   Le silence aussi. Épais et lourd. C'est à peine si la circulation parvient à le fendre. Elle est... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mars 2017

Les yeux vagues

Un jour d'octobre gris et venteux. La pluie a cessé. Je profite de cette accalmie et gagne la plage déserte. J'aime la mer à cette époque de l'année. J'enlève bottes et chaussettes pour goûter l'humidité du sable. Je me rapproche de la mer. Elle est houleuse. Miroir du ciel, elle est grise. Les vagues sont ourlées d'une large écume jaunâtre. Face à cette immensité agitée, je fixe les yeux sur l'horizon puis les pose doucement sur l'eau. Sensation de flottement. Ils se posent sur une vague et se laissent porter par elle,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,