09 septembre 2018

Papillon noir.

Il y aura deux pilastres unies par une grille à l’usure du tempsIl y aura la longue allée de terre battue bordée de marronniersIl y aura le gazouillis des oiseaux dans le crépuscule naissantIl y aura la façade de la vieille bâtisse aux ocres moirés du soleil couchantIl y aura elle, le corps alangui sur le banc de bois, sous le chapeau de paille et son sourire lumineux invitation au bonheurIl y aura le papillon bleu posé sur la dentelle écrue de sa frêle épauleViendra la nuit sans lune aux allures d’éternité fendue par un ricanement... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 11:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 mars 2018

Aux âmes errantes

Aux âmes errantes en quête d’un quai à la nuit tombante Echalas efflanqués, visages émaciés, regards égarés Ombres furtives perdues dans la brume naissante Fantômes qui n’effraient plus les enfants délurés.   Aux âmes errantes transparentes aux yeux du soleil levant Orphelins de toute dignité, ils n’ont plus d’identité Pestiférés des temps modernes, lépreux en guenilles Ames condamnées à l’oubli par les égoïstes civilisés.   Aux âmes errantes, épouvantails urbains dressés dans le vent Corbeaux endimanchés, ne vous... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 mars 2018

La prison des émotions.

D'abord, ce film brillant qui tapisse l'oeil, embue le regard. Et puis, une perle qui se forme juste sur le coin. Elle roule, déroule un collier de ses semblables. Elles deviennent ru et ensuite, ruisseau le long de la joue. Puissent-elles devenir rivière ou mieux encore torrent Mais l'heure n'est point encore venue. Déjà le corps se tétanise, étouffe le sanglot jusqu'à la douleur. Pourtant, un sourire s'esquisse sur cette bouche, L'heure du dégel a sonné pour ces lèvres pétrifiées. Bientôt, elles pourront s'ouvrir,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mai 2017

Je tourne autour du pot

Je tourne au tour du pot. Pot de fer, pot de terre. Pot au lait. Potiron. Ils iront où mes potes ? Pot ? Potion magique. Allons, tu n'en as pas marre de tes digressions ? Tu tournes encore autour du pot. Oui, c'est vrai. Je vais essayer, je t'assure que j'e vais essayer. Oui, je le reconnais : je tourne autour du pot. Tellement que j'en ai le tournis. Depuis longtemps. Peut-être même depuis toujours. D'abord en décrivant des cercles parfaits, en me tenant à distance. Je ne le quitte pas des yeux dans ma farandole solitaire. Ensuite,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mai 2017

Maux dits

Elle dit les mots. Il ne les entend pas. Elle cueille des bouquets de mots. Il ne les sent pas. Elle pleure des mots. Il ne les voit pas. Elle joue des mots. Il ne veut pas jouer. Elle tait les mots. Il se mure dans le silence.   Les mots se muent en maux. Elle ne les dit pas. Les maux harassent son corps. Elle ne les sent pas. Les maux ont tu les émotions. Elle étouffe. Les maux ont tari la source des mots. Elle n'y renonce pas. Les maux figent les traits de son visage. Elle devient statue, prisonnière des mots que sa... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 mars 2017

Evidence

Du bruit et du silence. De la pluie et du vent. De la peur et de l'insouciance. Le bruit de la mer qui frappe la falaise, se démène dans une gigue insensée. Le silence. Pas celui qui se fait pesant, angoissant. Mais celui qui se veut rassurant, enveloppant, quiétude plutôt qu’inquiétude, lumière plutôt qu’ obscurité, rêve plutôt que cauchemar. État second qui vous laisse des heures durant dans la contemplation. Invitation à la méditation. La pluie qui vide le ciel de sa tristesse. Nourrie de promesses. Le vent qui décoiffe les... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 mars 2017

L'appel du clocher...

Chevaux au galop, les nuages, emmenés par la danse endiablée du vent, défilent à vive allure. Et me voilà, chevauchant l'un d'entre eux, partie à la recherche de ce clocher lointain. Guidée par le chant des cloches, je m'enfonce dans le jour qui s'endort. Le vent fouette mes joues. Mes mains sont pétrifiées par la morsure de ce vent piquant de février. Ma respiration est haletante. Je ferme les yeux. Des larmes coulent sur mes joues.  Le son des cloches se rapproche. Dans l'obscurité, se dresse la haute silhouette d'une église.... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,