01 octobre 2018

Le voyageur du coeur

Chrysalides devenues imagos, papillons aux couleurs des émotions, Bulles de savon envolées dans le ciel, confiées au souffle du vent, Enfants d’une plume, promeneurs d’un jour ou voyageurs au long cours, Ils ne m’appartiennent plus ces mots qui ont eu raison de la page blanche. Ils m'échappent, m’abandonnent, partis vers un ailleurs que je ne connais pas. Mirages. Nuages. Présages. Vous allez peut-être les apercevoir, Les accueillir, Les lire, Vous en souvenir, Vous en dédire. Qu’ils vous plaisent ou pas, ne les... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 avril 2018

Mademoiselle Gisèle.

La silhouette est menue, assise sur le banc de bois adossé au mur de la vieille gare.  Elle pourrait être celle d’une petite fille si n’étaient son manteau et son chapeau d’un autre temps.  En s’approchant, il n’y a plus aucun doute.  Son visage rond aux rides profondes est celui d’une octogénaire.  Son regard bleu a cependant quelque chose d’enfantin même si on y perçoit une profonde tristesse, une absence. Gisèle serre contre elle son petit sac de cuir noir.  Indifférente aux voyageurs, peu nombreux qui... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
25 mars 2018

Le silence pour complice

Se taire Faire abstinence de paroles. Sceller les lèvres Empêcher l’envol des sons.   Se terrer Se confiner en son être. Se blottir contre le cœur qui bat. S’abandonner au bercement des émotions.   Se draper de silence Plonger dans ses eaux profondes. S’abreuver à sa source Se nourrir de sa puissance.   Se lover dans la chaleur de ses bras. Sentir l’éclosion, le jaillissement Laisser monter l’ébullition. Se multiplier les couleurs, les images.   Saisir la plume, prolongement de la main ... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 mars 2018

Le coeur du bonheur

Tandis que tombe la nuit, elle se tient devant la maison et regarde par la fenêtre.  Une douce lumière jaune éclaire la pièce de vie.  Une jolie nappe sur la table.  Un vase rempli de fleurs de saison. Une commode en pin.  Sur la cuisinière, une casserole laisse s’échapper de petits volutes qu’elle imagine au parfum d’une bonne soupe. Il n’y a personne. Pourtant tout indique la chaleur d’un foyer.  Elle se blottit dans ses propres bras.  Elle est là contemplative comme devant une toile. Elle se... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 mars 2018

Aux âmes errantes

Aux âmes errantes en quête d’un quai à la nuit tombante Echalas efflanqués, visages émaciés, regards égarés Ombres furtives perdues dans la brume naissante Fantômes qui n’effraient plus les enfants délurés.   Aux âmes errantes transparentes aux yeux du soleil levant Orphelins de toute dignité, ils n’ont plus d’identité Pestiférés des temps modernes, lépreux en guenilles Ames condamnées à l’oubli par les égoïstes civilisés.   Aux âmes errantes, épouvantails urbains dressés dans le vent Corbeaux endimanchés, ne vous... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
13 janvier 2018

La main tendue.

Poing serré aux phalanges blanchies en une douleur contenue, une souffrance muette Lentement, il se libère de son étau, Toujours fermé, il reprend vie et couleurs Les doigts se déroulent un à un dans un ralenti libérateur, Il s’allongent, abandonnent leur catatonie. La main s’ouvre corolle épanouie, Elle s’agite mollement avec timidité, Elle s’enhardit et se tend vers cette autre qui l’appelle, du moins le croit-elle Ses doigts effleurent ceux qui l’attendent, du moins le croit-elle Brutalement, ceux-ci se dérobent... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2017

Augustine

Après avoir fait sa toilette, Augustine, demoiselle, s’en va en promenade.  Elle se faufile entre les brins herbes perlés de la rosée du matin.  Coquette, elle s’arrête pour se mirer dans l’une de ces gouttelettes miroir grossissant mais pas trop.  C’est qu’elle tient à sa ligne la coquine !  Elle reprend sa route et salue au passage, Gédéon, le criquet grognon en grande discussion avec Barnabé, le scarabée qui l’écoute bouche bée.  Si ce dernier lui décoche son plus beau sourire, la lame verte, plus... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 13:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2017

La porte.

Elle était restée longtemps sur le seuil de cette porte.  Elle avait attendu longtemps, trop longtemps sans doute.  Des années au fil des saisons qui s'étaient  inlassablement succédées.  La douce lueur du matin et la rosée qui perlait sur ses vêtements.  Le vent léger qui la caressait et ébouriffait ses cheveux.  Le sourire des passants qui la saluaient avec un « Bonjour » amical.  Les yeux délicatement éclairés par le soleil couchant. Mais aussi, la peau bleuie par la morsure de l’hiver,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 mars 2017

Un dimanche d'automne

J'ai une horloge biologique imperturbable que plusieurs mois hors du circuit du travail n'ont même pas déréglée. Alors, ce n'est pas un dimanche qui aura raison de sa vigilance. Tôt réveillée, je tente de ruser mais ma tentative est vaine. Quelques étirements, respirations yoga et me voilà debout. Il fait sombre. Le mois d'octobre est bien avancé. J'ouvre la porte-fenêtre et me glisse sur la terrasse. Un moment comme je les aime. Tout est calme dehors. C'est dimanche, n'en déplaise aux lève-tôt, il y a ceux qui font la grasse... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 mars 2017

Je suis une pierre

Je suis une pierre. Je ne roule pas. Je n'amasse pas non plus de mousse. Je suis polie. Battue par la pluie, gelée par le froid, agressée par les vents violents. J'ai perdu mes aspérités. Je suis ovoïde et me trouve plutôt belle. Je ne suis pas d'origine noble. Rien à voir avec le saphir dont j'admire la beauté pas plus qu'avec l'émeraude. Je ne suis même pas dans la hiérarchie des minéraux et n'ai donc pas ces vertus que l'on prête à l'ambre ou à l'onyx. Je vous dirai sans amertume que cela me contente. J'oserais même déclarer à... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,