13 janvier 2018

La main tendue.

Poing serré aux phalanges blanchies en une douleur contenue, une souffrance muette Lentement, il se libère de son étau, Toujours fermé, il reprend vie et couleurs Les doigts se déroulent un à un dans un ralenti libérateur, Il s’allongent, abandonnent leur catatonie. La main s’ouvre corolle épanouie, Elle s’agite mollement avec timidité, Elle s’enhardit et se tend vers cette autre qui l’appelle, du moins le croit-elle Ses doigts effleurent ceux qui l’attendent, du moins le croit-elle Brutalement, ceux-ci se dérobent... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 septembre 2017

Mathias et l'enchanteur

Isadora est une petite fille rêveuse et solitaire. Fille d’un marin pêcheur et d’une poissonnière qui fait les marchés, elle est souvent livrée à elle-même. Hormis les visites à son grand-père, elle passe tout son temps libre auprès de son amie et confidente : la mer. C’est l’hiver qu’elle préfère parce qu’elle ne doit pas la partager.  Et puis, il y a le vent qui lui raconte des histoires et l’eau qui danse rien que pour elle. A marée basse, elle se promène pieds nus dans le sable durci en quête de coquillages, autant de... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 juin 2017

Dans les coulisses de la lumière

Il se réveille en sursaut.  En sueur.  Sa chemise lui colle au corps.  Quelle heure est-il ? Il regarde autour de lui.  Il fait sombre.  Est-ce pour autant la nuit ? Il n’y a pas la moindre fenêtre, pas la moindre faille dans la muraille de cette tour humide qui suinte, ruisselle jusqu’au clapotis.  Il a froid.  Les membres gourds.  Le corps grelottant, il se replie sur lui.  S’enserre de ses bras en quête de la moindre chaleur qui pourrait lui apporter quelque réconfort.... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mai 2017

Je tourne autour du pot

Je tourne au tour du pot. Pot de fer, pot de terre. Pot au lait. Potiron. Ils iront où mes potes ? Pot ? Potion magique. Allons, tu n'en as pas marre de tes digressions ? Tu tournes encore autour du pot. Oui, c'est vrai. Je vais essayer, je t'assure que j'e vais essayer. Oui, je le reconnais : je tourne autour du pot. Tellement que j'en ai le tournis. Depuis longtemps. Peut-être même depuis toujours. D'abord en décrivant des cercles parfaits, en me tenant à distance. Je ne le quitte pas des yeux dans ma farandole solitaire. Ensuite,... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mai 2017

Maux dits

Elle dit les mots. Il ne les entend pas. Elle cueille des bouquets de mots. Il ne les sent pas. Elle pleure des mots. Il ne les voit pas. Elle joue des mots. Il ne veut pas jouer. Elle tait les mots. Il se mure dans le silence.   Les mots se muent en maux. Elle ne les dit pas. Les maux harassent son corps. Elle ne les sent pas. Les maux ont tu les émotions. Elle étouffe. Les maux ont tari la source des mots. Elle n'y renonce pas. Les maux figent les traits de son visage. Elle devient statue, prisonnière des mots que sa... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 mai 2017

Augustine

Après avoir fait sa toilette, Augustine, demoiselle, s’en va en promenade.  Elle se faufile entre les brins herbes perlés de la rosée du matin.  Coquette, elle s’arrête pour se mirer dans l’une de ces gouttelettes miroir grossissant mais pas trop.  C’est qu’elle tient à sa ligne la coquine !  Elle reprend sa route et salue au passage, Gédéon, le criquet grognon en grande discussion avec Barnabé, le scarabée qui l’écoute bouche bée.  Si ce dernier lui décoche son plus beau sourire, la lame verte, plus... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 13:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mai 2017

L’absence

Qui est donc cette petite fille en tutu qui pose pour cette photo en noir et blanc légèrement jaunie ? Et ces adultes endimanchés debout le long d’un muret surplombant un cours d’eau ? Ils ont un air bien sévère ! Et ces messieurs moustachus, fiers et dignes dans leur costume de cérémonie ? Encore la petite fille, ses longs cheveux bruns, tirés par un serre-tête, reposent sur ses épaules et elle tient par la main une grande dame en tailleur, un chapeau légèrement incliné sur le sommet de la tête. Ici un... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 mai 2017

Le funambule du temps

Dans le vestibule, corps d’ébène et âme de porcelaine, règne la pendule. Funambule du temps. Elle sonne les heures trop courtes d’un bonheur qui se voudrait éternel, qui souhaiterait que les grins de sable qui s’écoulent durcissent, masse compacte, pour que durent, encore et encore, ces doux moments.  Elle égrène les minutes interminables de cette douleur qui n’en finit pas.  Qui semble vouloir durer toujours. Même les secondes s’entêtent et se jouent de notre impatience à recevoir cette nouvelle que nous attendons avec... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 07:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 avril 2017

Engouement

Engouement, pansement de l'âme Sursaut, la tête qui sort de l'eau Quelques instants ou simplement un instant Le corps qui s'agite, le coeur qui palpite La vie qui bat, s'ébat, se débat Des étoiles dans les yeux bleus de l'espoir Un sourire qui s'illumine dans le miroir Et puis, l'obscurité, la nuit noire Le corps se tord puis s'endort longtemps Le coeur se ferme, se recroqueville, se pétrifie Les étoiles s'éteignent dans les yeux gris du désespoir Une grimace brise le miroir Jusqu'au prochain engouement...
Posté par Pierrot de Lune à 12:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 avril 2017

Narcisse déchu...

Assis près de la fenêtre, il regarde dehors le printemps faire son nid.  Cela fait des jours voire même des semaines qu’il n’est pas sorti.  Il y a longtemps sans doute.  Quelle importance.  Le temps n’existe pas.  Le temps n’existe plus. Le monde extérieur est un cadre qu’il contemple de son fauteuil.  Quelle importance.  Le monde ne l’intéresse pas.  Ne l’intéresse plus. L’a-t-il d’ailleurs jamais intéressé ?Claquemuré dans cette pièce aux murs jaunis par tant de cigarettes fumées... [Lire la suite]
Posté par Pierrot de Lune à 15:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,